D’or virtuel à or physique, à pas d’or du tout

Dans le monde d’aujourd’hui, il peut être difficile de faire la distinction entre ce qui est réel et ce qui ne l’est pas. Pour accéder au meilleur des deux mondes, certains choisissent de récolter des actifs dans le monde virtuel pour ensuite les convertir en quelque chose d’un peu plus tangible.

Voyez les plateformes qui naissent aujourd’hui pour permettre aux gens de convertir leurs bitcoins (ou autres devises digitales) en or. Il en existait bien avant la naissance de bitcoin. Grâce notamment au célèbre jeu World of Warcraft.

Katrina Fincham, une joueuse passionnée de WoW, a récolté 75.000 dollars en effectuant virtuellement des « tâches mondaines », avant de les convertir en dollars du monde réel. L’une de ces tâches était d’exploiter de l’or.

L’infirmière à plein-temps travaillait quelques heures supplémentaires par jour à l’exploitation d’or en ligne, et obtenait en retour jusqu’à 700 dollars par jour en espèces (elle refusait d’accepter des chèques et transferts bancaires). Parce que des piles de billets commençaient à s’accumuler chez elle, elle a décidé de convertir 75.000 dollars en or physique.

Mais alors qu’elle était en vacances avec son compagnon, son domicile a été cambriolé trois fois, et le coffre d’or qui contenait son or lui a été volé.

Son assurance a, en revanche, refusé de la couvrir, et déclaré que Fincham avait converti ses espèces en or afin qu’il puisse être volé et qu’elle puisse demander à son assurance de la couvrir. Fincham l’a attaquée en justice, mais son assurance a contre-attaqué en l’accusant de fraude à l’assurance.

L’affaire s’est plus tard trouvée être un coup monté de l’intérieur. L’ancien compagnon de Fincham (qu’elle avait rencontré sur internet) a fourni des informations aux criminels en échange de seulement 500 dollars.