L’or  n’est  pas  un  métal comme les autres, il a toujours  suscité  la  passion,  il est  capable  du  pire  comme  du meilleur, et sans doute plus souvent du  pire  que  du  meilleur. La démonétisation de l’or au XX e siècle marque une rupture considérable si l’on songe que depuis les grandes civilisations de l’Antiquité le commerce était réglé en or. C’est l’Egypte, riche en métal jaune qui a le moyen d’en faire un  étalon  monétaire  à  partir  du Moyen-Empire. Sous Toutmosis III, il faut 60 grammes d’or pour acheter un boeuf. Au 2 e millénaire avant Jésus-Christ, l’or est estampillé en Cappadoce, en Assyrie, en Chine et c’est au VIIe siècle, que lieu la révolution monétaire. La première vraie monnaie d’or est l’oeuvre de l’opulent Crésus roi Lydien en l'an 550 avant jésus-Christ. Sur cette échelle  de  temps  comment  comprendre l’abandon de l’étalon or en 1914 et l’abandon définitif de son dérivé, l’étalon de change or en 1971 ?  Est-ce  un  progrès  ou  une erreur  qui  expliquerait  la  grande instabilité du XX e siècle ?