L'or remonte, aidé par l'incertitude des marchés

Les métaux précieux effacent les pertes enregistrées fin 2016, ce qui est dû à l'incertitude grandissante sur l'effet qu'auront les annonces politiques du président des Etats-Unis, Donald Trump, sur l'économie et sur la géopolitique.

"Les investisseurs commencent à se demander si Donald Trump tiendra ses promesses sur le protectionnisme, mais pas celles sur le stimulus fiscal, et cela pousse les acheteurs à se tourner vers l'or".

Après l'élection du candidat républicain, l'or avait perdu du terrain alors que les marchés délaissaient cet actif sans rendement pour des investissements plus risqués, espérant que les investissements dans les infrastructures promis durant la campagne bénéficieraient aux entreprises.

Selon le rapport du Conseil mondial de l'or (CMO), la demande a augmenté en 2016, mais a reculé au dernier trimestre. Pour le mois de janvier, les achats d'ETF (fonds d'investissements adossés à des stocks physiques) auraient augmenté en Europe, montrant l'intérêt des investisseurs institutionnels pour le métal jaune, a affirmé John Mulligan, un des responsables du CMO, à l'AFP.

Le métal gris pourrait perdre ses gains si les données économiques américaines sont bonnes, ce qui pourrait permettre à la Réserve fédérale américaine de relever ses taux avant la fin du trimestre.

La Fed a prévu de relever son taux directeur à trois reprises en 2017, ce qui redonne de la valeur au dollar et pénalise les métaux précieux, dont les prix sont fixés avec la monnaie américaine.

L'once de platine a également atteint son plus haut en deux mois et demi.