l’Allemagne accélére le rapatriement de ses réserves d’or stockées à l’étranger. Dorénavant tout l’or qu’il y avait dans les coffres de New York ont été rapratrié.Une fois que les 91 tonnes restantes de Paris seront de retour à Francfort, l’Allemagne coupera ses relations avec le dépositaire à Paris et son or restera dans des coffres à Francfort, Londres et New York. Environ 50% des réserves allemandes d’or seront conservées en Allemagne.
l’Allemagne insiste sur le fait qu’elle a reçu de l’or « réel ». La Bundesbank souhaite couper court à toutes spéculations possibles. La Banque centrale allemande a promis de publier une liste des lingots d’or pour confirmer quelles barres ont été « renvoyées à la maison » par la Fed de New York, où les barres étaient détenues aux États-Unis.

Si l’or n’avait pas de valeur monétaire – comme les banques centrales voulaient nous le faire croire – pourquoi les Allemands en ont fait une affaire d’État ?
Peut-être parce que l’or est une monnaie et qu’il reste une assurance non seulement contre l’inflation, mais aussi contre l’incertitude politique. Alors que l’élection de Donald Trump était initialement considérée comme une bonne décision pour l’économie américaine, plusieurs plans que le président voulait appliquer restent encore incertains et flous.


En période d’incertitude, les gens se tournent vers l’or comme un refuge sûr.La Bundesbank aussi.