Découverte d'un méga gisement d'or en Chine

L’histoire  voulait que nous ayons quasiment épuisé les gisements aurifères mondiaux.

Ils ont accueilli la nouvelle de la découverte d’un méga gisement aurifère dans les profondeurs de l’empire chinois. Cette découverte fait date dans l’Histoire, bien que les années précédentes aient aussi été marquées par la découverte de filons d’envergure, notamment au Niger en 2014.

Cette fois-ci, c’est à l’est de la Chine, dans la province de Shandong que cette trouvaille a été mise au jour par un mastodonte de la production d’or, la Shandong Gold Group Company. Elle se place en seconde place du pays en terme de production, juste derrière Zijin Mining le leader du secteur.

La quantité d’or contenue dans la mine Xiling serait entre 383 et 550 tonnes. Quelle que soit la quantité remontée à la surface, une chose est sûre : les réserves d’or chinoises vont connaître une augmentation record.

C’est dans cette optique d’indépendance que la consigne aurait été donnée aux entreprises d’extraction de redoubler d’effort dans la recherche de gisements domestiques. L’idée étant de parvenir à un stock équivalent à 14000 tonnes à l’horizon 2020, un objectif colossal quand on sait que leur stock s’élève aujourd’hui à 3000 tonnes.

La récente découverte de ce méga gisement a fait taire les partisans de la théorie de la pénurie d’or. Au delà de ça, elle inspire et relance la course au métal précieux.  Pour rappel, la Russie s’est elle aussi lancée dans la compétition, faisant fi des conséquences environnementales que pourraient engendrer une telle exploitation.

D’autres puissances suivent l’exemple impulsé par la Chine et la Russie, c’est le cas du Canada, dont les coffres sont vides. Ces derniers s’orienteraient dès lors vers la prospection océanique, à une profondeur de 1500 mètres, là encore on doit cette prouesse aux récentes avancées technologiques.