L’or, une valeur refuge.

Durant toute notre histoire, l’or et la monnaie étaient semblables. Leur lien a commencé à se dissiper avec l’introduction du papier monnaie. Cette relation a été irrévocablement brisée au 20ème siècle, lorsque les économies des pays développés ont abandonné l’étalon-or. À partir de ce moment, les devises n’ont plus créé de contrepartie en or pour émettre leur monnaie qui était une garantie d’échange en or.

Malgré la fin de ce système, l’or attire toujours les investisseurs qui l’utilisent comme réserve de valeur. Le métal est traditionnellement utilisé pour se protéger contre l’inflation car il tend à maintenir sa valeur en période de hausse des prix.

L’or a tout à fait sa place dans un portefeuille d’investissement. Il est souvent recommandé d’en détenir constamment en petite quantité, simplement pour des raisons de diversification. Pendant les périodes de forte inflation, sa pondération doit augmenter dans un portefeuille. Mais durant les périodes économiques homogènes, il devrait être considéré comme n’importe quel autre investissement, avec ses avantages et ses inconvénients.

Les banques centrales nationales détiennent d’importantes réserves d’or. Les États-Unis ont mis fin à la convertibilité du dollar en or dans les années 1970. Maintenant, même si en théorie les réserves d’or continuent d’agir comme garant ultime de la monnaie, la force économique d’un pays est plus importante que ses réserves. Les achats et ventes en or des banques centrales renvoient encore un signal de tendance fort. Cependant, la première annonce officielle, en juillet 2015, des réserves d’or de la Chine a surpris les marchés. Elles ont révélé que les réserves d’or du pays avaient progressé de près de 60% depuis 2009. La Chine reste toutefois derrière la France qui est le quatrième détenteur de métal jaune de la planète. 

La méthode standard pour évaluer l'or est de mesurer son prix. On calcule le nombre de dollars qui devraient être échangés pour posséder une once d'or, par exemple, 1200 dollars par once. Le dollar américain et le prix de l'or ont une relation inverse. Lorsque le dollar américain monte, l'or baisse. L’or baisse également lorsque les rendements des obligations augmentent, en particulier ceux des obligations à 10 ans du Trésor américain, considérées comme la référence suprême pour les rendements.

Contrairement à de nombreux autres investissements, l'or ne rémunère pas en intérêt ses détenteurs. Lorsque les taux d’intérêts sont faibles, ce qui coïncide généralement avec des périodes d'incertitude économique, l'or a tendance à progresser car les investisseurs en achètent plus en raison de son statut de valeur refuge. Lorsque les taux d'intérêt et les rendements commencent à augmenter, l'or marque le pas, les investisseurs se tournent vers d'autres actifs qui leur fourniront un retour sur investissement plus régulier.

Bien que les opérateurs du secteur minier soient des entreprises internationales, la quantité globale d’or produite chaque année est encore très faible par rapport aux milliers de tonnes de métaux exploités. Cependant, même si son prix a baissé, la production a atteint des niveaux records, à plus de 3 000 tonnes en 2014 contre environ 2 400 tonnes en 2008. Cela est dû en grande partie au fait que les mineurs d’or soient obligés d’accélérer la vitesse pour garder la même position. Les montagnes de dettes accumulées pendant les années de boom, lorsque le prix ne cessait de grimper, doivent encore être remboursées. Et comme les prix baissent, la production minière continue de progresser. Le plus grand producteur dans le monde est la Chine, avec environ 15% en 2014 de la production mondiale, 20% en Afrique et 14% en Russie et ses voisins. La Chine est également devenue l’un des plus grands importateurs d’or au monde, grâce à une forte demande.

On peut citer quatre domaines clés de la demande en or – la bijouterie, les technologies, les investisseurs et les banques centrales. Nous avons déjà mentionné le dernier point et nous allons passer au troisième plus tard dans l’article. La demande destinée à la bijouterie est l’utilisation « classique » de l’or – en particulier en Inde et en Chine où les bijoux en or sont très prisés. La demande à destination des technologies progresse, grâce à l’utilisation de l’or comme conducteur d’électricité. Chaque puce d’ordinateur nécessite un composant d’or, générant une demande faible mais constante.

Avant de négocier l’or, il est important de se rappeler qu’il y a plusieurs manières d’acheter et de vendre ce métal. La première, est par le biais d’achats physiques d’or, soit sous la forme de lingots ou de pièces.  Le marché est également beaucoup moins liquide, ce qui peut également très rapidement conduire à une augmentation des coûts de transaction.

Un deuxième moyen est par le biais de fonds négociés en bourse (ETF) ou Exchanged Traded Funds. Ce produit est conçu pour suivre le cours de l’or sur les marchés mondiaux. Il a l’avantage d’être un instrument liquide, avec des coûts de transaction faibles. Pour les investisseurs privés, ce peut-être un moyen simple et plus rentable d’être exposé à l’or.

Une troisième méthode consiste à utiliser les CFD pour négocier l’or. Les CFD comprennent des avantages similaires aux ETF, en ce qui concerne les transactions rapides et à moindre coût. Ce sont des produits à effet de levier. Cependant, ils doivent être abordés avec sérieux car il est possible de subir d’importantes pertes. Les CFD permettent aux investisseurs de prendre des positions longues et courtes sur l’or en profitant de la hausse ou de la baisse des cours.

Enfin, l’or peut être échangé par le biais d’achat et de vente d’actions de certaines sociétés minières. Celles-ci sont fortement corrélées au prix de l’or, et peuvent être un moyen intéressant de négocier le prix de l’or en tenant compte des niveaux de production, des marges de profits et des autres données fondamentales.

Il y a un certain nombre de facteurs clés qui influent sur le cours de l’or. Le premier est celui des taux d’intérêts. Lorsque ces derniers sont en hausse, l’or a tendance à baisser car les investisseurs se rabattent vers les obligations d’Etat et les autres classes d’actifs dont le rendement reste lié aux taux d’intérêts. Le taux d’intérêt le plus important est celui fixé par la Réserve fédérale, la Banque centrale américaine qui est l’arbitre clé des marchés mondiaux.

Les événements géopolitiques jouent également un rôle important. En période de conflits internationaux, l’or grimpe car les investisseurs achètent le métal pour se protéger des incertitudes.

Les niveaux d’offre et de demande sont également à surveiller. Comme n’importe quelle matière première, la production d’or progresse et recule au cours du temps, tout comme le niveau de la demande. La période de fête en Inde et en Chine est souvent un moment clé pendant laquelle la demande d’or progresse car la population s’échange traditionnellement des bijoux en or.

La production industrielle oriente légèrement les prix de l’or ainsi lorsqu’elle augmente, la demande d’or augmente et vice versa.