Inde : le trafic d’or

En Inde, le trafic d’or pourrait s’élever à 50 % des importations légales.

Les trafiquants d’or utilisent les voies maritimes pour importer illégalement du métal jaune en Inde, via des containers.

Les containers des bateaux sont utilisés pour faire rentrer de l’or dans le pays. Le métal jaune est caché dans des machines, déclare un responsable du DRI. « Ce sont les modus operandi qui sont utilisés depuis peu. »

Les officiels du DRI affirment que l’or est importé illégalement non seulement de Dubaï, de Thaïlande, de Hong Kong et de Singapour, mais aussi plus récemment de Grande-Bretagne et des États-Unis.

En ce qui concerne les machines expédiées par fret aérien via Londres, nous estimons que cette méthode a été utilisée à 35 reprises avant que nous n’ayons été mis au courant via un informateur.

Le trafic d’or a débuté en 2013 après l’augmentation des droits de douane de 2 à 10 %, une décision prise afin d’enrayer les déficits de la balance commerciale du pays et la chute de la roupie. La police financière des douanes, traque ces trafiquants ainsi que les fraudes commerciales.

Les responsables des douanes affirment qu’il est difficile d’évaluer la quantité d’or qui rentre frauduleusement dans le pays, mais certains estiment qu’elle pourrait s’élever à environ 50 % de l’or qui rentre légalement dans le pays. Ce qui n’est pas rien, au vu des 343,4 tonnes nettes qui sont rentrées en Inde durant l’année calendaire 2016.