Purifié l’or ?

L’or est purifié grâce à un processus de réchauffement à haute température et qui dépend de la pureté de l’or qui en est extraite. L’or et l’argent sont chimiquement similaires et sont donc difficiles à séparer bien qu’ils soient extraits à partir des mêmes minéraux.

Le premier traitement des différents types de minéraux

Comme l’or est un minéral très malléable, les morceaux sont placés en petits coussins et sont ensuite traités avec une solution de cyanure dilué qui dissout l’or. En ce qui concerne les minéraux classifiés de haut niveau, ils sont envoyés vers un moulin et deviennent de la poudre. Les minéraux réfractaires à la chaleur contenant du charbon sont chauffés à plus de 1000 degrés Fahrenheit (537.77°C). De ce fait, le sulfure et le charbon sont enlevés. Le métal qui en résulte est envoyé dans un circuit de lixiviation.

Le raffinage le plus important

Le minéral traité est soumis à la lixiviation avec du cyanure et l’or est recueilli dans du charbon actif et la solution de cyanure est recyclée. Le mélange charbon-or est placé dans un récipient où l’or est enlevé de manière chimique. Le charbon est ensuite recyclé. L’or est extrait de la solution solide par électrolyse ou appelé aussi substitution chimique.

La purification de l’or

Ensuite, l’or est fondu en barres dorées qui sont composées de 90% d’or. Les barres sont ensuite envoyées dans une raffinerie externe pour qu’elles deviennent de l’or pur à 999.9 pour mille.

Autres méthodes de raffinage de l’or

La raffinerie de métaux précieux Hoover and Strong, qui est aussi fabricant, produit 98% de son or pur en utilisant le procédé Miller. Inventé par Francis Bowyer Miller et utilisé pour raffiner l’or à l’échelle industrielle et peut raffiner l’or à 99.95% de pureté. Cette technique inclue le passage du chlore gazeux à travers l’or fondu qui n’est pas encore raffiné.  De ce fait, les autres éléments et autres métaux basiques devenant solides, remontent à la surface et s’ensuit un processus d’écrémage. Le résultat est 98% d’or pur qui ensuite sont électrolytiquement raffinés dans le but d’éliminer les autres métaux comme le platine et le palladium.

En 1875, ce chimiste allemand découvre un procédé révolutionnaire permettant la séparation du cuivre et de l’argent et plus tard de l’or. Ce procédé d’électrolyse de séparation est à présent connu sous le nom du procédé Wohlwill et est utilisé pour le raffinage de l’or. C’est une autre technique pour raffiner l’or à 99.999% de pureté soit le plus haut niveau possible. Ce procédé électrochimique utilise une barre de 95% d’or pur comme une anode et des petites feuilles d’or pur de 24 carats comme cathode. Un courant passe à travers le système en utilisant de l’acide chloro-aurique comme un électrolyte, l’or pur est accumulé dans la cathode qui ensuite peut être fondu.