La Chine et la Russie dans le même pot d'or.

Le Fonds russe de Développement de l'Extrême-Orient veut investir dans l'industrie minière chinoise d'or de la Chine National Gold Group, un producteur contrôlé par le gouvernement chinois.

Avec cet accord commercial, les russes et les Chinois veulent créer une plate-forme financière attractive à laquelle les investisseurs privés peuvent participer donc le premier objectif est l'investissement dans l'or, les métaux précieux. L'accord est prévu pour la fin de cette année et commencera à fonctionner au début de 2018. Ce fonds, ainsi récemment créé minier disposera d'un investissement initial, de la part du fonds russe, à peu près $ 500 millions, avant de s'étendre et de gagner un plus grand volume dans l'avenir. Les autres investisseurs impliqués dans l'opération sont le Far East Development avec d'autres 100 $ millions et quelques investisseurs privés qui apporteront d'autre $ 300 millions.

La famille du multimillionnaire russe Suleiman Kerimov a accepté de vendre 10 % de Polyus PJSC, de la mine d'or, la plus grande du pays, à un groupe qui se nomme Fosun International Ltd. pour presque $ 900 millions. Le multimillionnaire Oleg Deripaska a également vendu une participation, évaluée à quelque $ 500 millions de son entreprise Group Plc au groupe chinois AnAn de la Chine.

Cependant, la nouvelle n'a pas été encore confirmée de la part de Chine Gold.