Les lingots et leurs certificats

Pourquoi les lingots en or français étaient accompagnés d'un certificat ou d'un bulletin d'essai ?   

La production de lingots  français a repris en 1948 après la levée de l'interdiction qu'il y eu un peut avant la guerre 1940-1945.

Contrairement  au lingot des affineurs LBMA, le poids sur un lingots français n’est pas marqué et son poids est non calibré à 1000 gr , il peut varier de 997 à 1005 gr. En plus sont titre n’est pas régulier même si le minimum légal de 995.0/1000 ou de 99.5 % est bien respecté.

La pureté des lingots français varie entre de 99,5%  et souvent vers 99,60 à 99,80 % et rarement à 99,99 %.

 Il était donc nécessaire de connaître son poids pour connaître sa quantité exact d'or fin grâce a son titre qui lui est poinçonné dessus.
Un négociant en or, un particulier ou une banque n'ayant pas toujours une balance de précision sous la main, peut vérifié la correspondance du numéro de série sur le lingot et le bulletin d'essai et donc vérifié la quantité réel en or fin qui est calculée sur le certificat grâce a son poids et son titre.

 Les lingots français était souvent essayé à l'unité , c'est a dire individuellement, sur beaucoup de lingots français, on peut voir une petite rognure où l'essayeur à prélevé +- 200 mg d'or pour faire une analyse par coupellation et pouvoir poinçonné le titre sur le lingot.

On aurais pu en réalité se passer de certificat si le poids avait été poinçonné sur le lingot. De nos jours, un lingot titré à 995, par exemple, doit subir un affinage pour devenir 999,99, d'oû des frais suppémentaires qui doivent être déduis sur le prix d'achat du lingot.

Probablement  à cause de cette méthode,  le marché français après 1948 comportait peu de lingotins et explique le succès de la pièce mexicaine de 50 pesos sur le marché français d'après-guerre et même de nos jours .     

Sur un lingots international ou dits inter...., le poids est poinçonné dessus et la plupart du temps, le poids est calibrés comme sur les mini-lingots de 5  a 100 grammes, et les lingots de 250  et 1000 grammes.

La pureté est de 99.99 % et un fabricant LBMA titre son or en lot, c’est à dire qu’il vérifie la pureté de l’or fin par lot de grenaille de plusieurs kilo et si leur titre est bien de 999.9/1000, il procède à la fabrication des lingots ou scelle des lots de grenaille de plusieurs kilo qui sont destinés aux fabricants de bijoux ou de montres en or.  

Le certificat n’est donc pas nécessaire pour l'échanger.

On peut dire que en réalité que le certificat complet est littéralement poinçonné sur le lingot.