De l’or au bout des doigts

L’industrie électronique utilise en moyenne près de 320 tonnes d’or chaque année et le rythme n’est pas prêt de baisser vu que la consommation ne cesse d’augmenter au vu de l’explosion du marché des smartphones, netbooks et autres tablettes tactiles.

320 tonnes d’or, cela représente 16 milliards de dollars, 320 tonnes d’or c’est aussi 7,7% de la production mondiale d’or. Bref, des chiffres et un marché largement sous-estimé car le nombre de déchets électroniques ne cesse d’augmenter et au vu des chiffres énoncés ci-dessus on comprend l’enjeu que peut représenter le recyclage de tels déchets. C’est donc dans ce contexte et pour faire face à ce constat qu’a lieu de rassembler les grands acteurs du marché des déchets électroniques.

La question du recyclage des déchets électroniques et de la récupération de l’or est largement débattue. Lorsque l’on sait que, pour tous pays confondus, on estime en moyenne que 85% des métaux précieux (or et argent) utilisés dans les appareils high-tech sont perdus… Ca laisse une belle marge de progression non ? Actuellement les procédés de recyclage et « d’extraction » d’or des composants électroniques restent complexes mais vu le volume d’or que cela représente il est indéniable qu’il s’agit d’un marché d’avenir extrêmement intéressant.