Le pays du soleil levant s'est décidé de la direction qu'il veut prendre depuis la fukushima, son futur sera écologique ou ne sera pas. Histoire d'être logique jusqu'au bout ils ont décidé de d'adapter la démarche pour 2020.

L'État du Japon s'est vu attribué l'organisation des jeux olympiques en 2013, et comme le veut la tradition le chez de l'état du prochain pays hôte a prit le relais lors de la cérémonie de clôture.

Vous savez que les médailles d'or doivent correspondre à des caractéristiques techniques très précises. L'une d'elles est de devoir contenir un minimum 6 grammes d'or, et ce pour chacune des centaines de médailles distribuées. Cela fait quand même quelques kilogrammes d'or (9,6 Kg pour Londre 2012).

Le pays s'est fixé comme objectif de fabriquer des médailles 100% issues du recyclage, le Brésil avait déjà fait quelques efforts symbolique dans ce sens mais le Japon compte aller jusqu'au bout. Pour ce faire il compte sur la récupération des déchets technologiques. Certes, la concentration d'or est faible, mais la quantité de déchet est astronomique. 650 000 tonnes annuellement, dont seulement un sixième de recyclé.