L’Or, le métal du futur

On a extrait davantage d’or au cours des cinquante dernières années que durant les cinq mille qui ont précédé et la demande excède toujours l’offre surtout dans la bijouterie que la demande est de loin, la plus forte.

L’or est façonnée pour la bijouterie soit plus de 3 000 tonnes et que 500 tonnes sont transformées en lingots et pièces de monnaie, plus les 70 tonnes qui sont encore utilisées par l’industrie dentaire et les restant soit plus de 350 tonnes trouvent un usage industriel, principalement en électronique.

Les satellites embarquent également de l'or.

La valeur de l’or ne réside plus seulement dans sa beauté, on trouve des assemblages et des circuits contenant de l’or sous de multiples formes, depuis le simple téléphone jusqu’à la navette spatiale. On peut dire que l’or est désormais emblématique de l’ère spatiale. Pour garantir leur précision, il faut les maintenir le plus possible à basse température en les isolant de la chaleur produite par l’engin spatial.

Grâce à la remarquable conductivité électrique de l’or à toutes les basses et hautes températures, les fragiles microcircuits de l’engin spatial vont aussi pouvoir compter sur des contacts et des connexions plaqué-or. Même les panneaux solaires du satellite sont recouverts d’or. Une fine pellicule d’or que l’on mesure en micron les protégera des dommages causés par les rayons ultra-violets.

Finalement, c’est tout l’engin spatial qui se trouve enveloppé dans un manteau d’or de manière à réfléchir la chaleur intense du soleil. L’ère spatiale a donné un nouveau sens à la devise « bon comme l’or ».