Notre société ARCYLOR basée à Sausheim en limite de Mulhouse en Alsace, vous accompagne de manière adaptée dans la reprise et le recyclage de vos déchets informatique. La Collecte de votre matériel informatique en fin de vie Recyclez votre ancien parc informatique c’est simple et rapide :

Proches de vous, nous répondons de façon réactive pour étudier et construire ensemble votre solution en matière de gestion durable des déchets.

Nous vous proposons un enlèvement complet de toutes vos machines directement sur votre site sans vous soucier de quoi que ce soit.

Nous disposons de moyens logistiques parfaitement adaptés à tous types d'enlèvements.

Entreprises, Administrations,  contactez-nous afin que nous puissions trouver rapidement une solution adaptée pour vos déchets.

En recyclant par notre société, vous êtes sûr que les substances dangereuses contenues dans vos appareils ne seront pas dispersées dans la nature. Tous les polluants sont soigneusement retirés de vos appareils, avant d’être éliminés par des installations spécialisées. Les procédés d’élimination utilisés par les prestataires d'Arcylor, répondent obligatoirement aux standards et agréement européens les plus exigeants. En recyclant, vous évitez la contamination de l’environnement par des substances dangereuses pour notre santé.

Recycler, c’est préserver nos ressources naturelles en évitant l’extraction de nouvelles matières premières. Les matières issues des appareils que vous recyclez peuvent être utilisées dans la fabrication de produits neufs. En recyclant, vous permettez donc d’économiser les ressources naturelles, et d’éviter la pollution générée par la production de nouvelles matières.

Les fabricants d'appareils électroniques destinés au grand public se félicitent de proposer des solutions de recyclage. Mais ces programmes restent trop confidentiels pour endiguer les volumes croissants de circuits imprimés en fin de vie qui partent à la décharge.

De Microsoft à Lenovo, les fabricants publient des rapports environnementaux affichant fièrement les tonnes de matériels usagés collectés et recyclés dans le monde. Les entreprises se tournent toujours vers des organismes spécialisés qui maîtrisent ces opérations.

La marque Apple se distingue en orchestrant lui-même le retour de ces vieux appareils à recycler, en échange d'un bon d'achat. Tout produit de la marque déposé en Apple Store est, soit reconditionné pour une vente d'occasion, soit désossé en usine. Grâce à Liam, Apple récupère les matériaux précieux, comme l'or, contenu dans les vieux iPhones. Mais cette revalorisation est encore très timide : « Nous pouvons démonter 2,4 millions de téléphones par an », fait valoir la marque à la pomme, qui en écoule cent fois plus.

En France, la législation impose depuis 2006 aux constructeurs de collecter eux-mêmes les appareils au rebut ou de financer des éco-organismes qui s'en chargeront. En échange, ils facturent une éco-participation sur le prix du produit payé par vous, le consommateur. Pour notre Europe, les distributeurs ont aussi l'obligation de proposer une offre de reprise pour tout équipement électrique ou électronique neuf acheté dans leurs magasins, le distributeur doit reprendre l'ancien gratuitement.

Mais tous ces dispositifs fonctionnent très mal, d'autant que nous, consommateurs, nous ne nous bousculons pas pour donner une seconde vie à leurs vieux appareils.

Un rapport du Sénat, publié l'an dernier, constatait que les programmes de recyclage des téléphones portables étaient peu connus des Français. L'obligation de reprise des distributeurs n'est, elle, pas du tout respectée. Les Français gardent souvent leurs vieux portables comme un téléphone de secours.

Face à ces difficultés, les spécialistes de l'écologie et des technologies appellent les fabricants à mieux concevoir leurs appareils électroniques. Les entreprises technologiques doivent prolonger la durée de vie des produits qu'elles fabriquent.
Et pour conclure, les déchets les plus faciles à recycler sont ceux qui n'existent pas.